Le mécanisme de remplissage à piston et l’approvisionneur d’encre sont les clefs de la reconnaissance des stylos plume Pelikan.

Les stylos plume à système de remplissage manuel à piston utilisant la pression et le mécanisme à levier étaient, d'ailleurs appelés stylos plume de sécurité et se remplissaient à l'aide d'une pipette. Ils inondèrent le marché après la première guerre mondiale. Cependant, ils ne pouvaient  aspirer qu’une petite quantité d’encre et, comme son nom l’indique, utiliser le stylo plume de sécurité était assez compliqué si l’on voulait garder les mains propres en même temps.

C’est après que l’ingénieur hongrois Theodor Kovacs développa un nouveau système révolutionnaire : le mécanisme à piston avec un engrenage différentiel. Les chambres de compensation furent ajoutées à l’alimentation de l’encre pour éviter les taches. En 1927, il vendit ces brevets à la compagnie de Günther Wagner qui les re-breveta sous son propre nom en 1929.

La même année, le “stylo plume Pelikan transparent” fut lancé. Il porte ce nom en rapport avec le réservoir d’encre transparent qui facilite la visualisation de l’encre. Malgré cette innovation, et le corps vert-jade, le stylo plume était plutôt laid et ne reçût même pas un numéro de modèle.

Les avantages techniques furent rapidement remarqués par les acheteurs et les détaillants à l’intérieur et à l’extérieur du pays grâce à de  nombreuses publicités. La société de  Günther Wagner a rapidement obtenu une part substantielle du marché des stylos plume grâce à cela. Cependant, malgré un prix aux alentours de 13,50 Reichsmark, ce stylo plume était plutôt destiné aux classes moyennes voir supérieures.

 

A la fin de 1930,un second modèle, le “Pelikan Or” fit son apparition. Il avait un corps en or 14 carats et des anneaux décoratifs sur le capuchon. Les capuchons des stylos plume Pelikan "vert" et "noir", comme leur nom l’indique, reçoivent eux aussi un anneau décoratif.

En 1931, la gamme de produit fut à nouveau élargie. Par conséquent, nommer les modèles devint maintenant nécessaire.

Modèle 100 avec un corps soit vert (maintenant vert marbré), noir, gris, rouge, bleu ou jaune.

Modèle 111 fût utilisé pour le nom du Pelikan Or. Modèle 110 pour le stylo plume avec un capuchon et un corps réalisés en or blanc. Modèle 112, capuchon et corps en or 14 carats.

L’année 1932 met voit naître un nouveau modèle, le T111, le Toledo. Des pélicans sont gravés à la main sur le corps du stylo selon de la technique Toledo. Il est considéré comme le plus beau stylo plume de l’histoire de Pelikan. C’est le modèle favori des collectionneurs et son prix s’élève à quelques milliers d’euros. Encore aujourd'hui, un modèle un peu modifié fait toujours partie de la gamme.

 

Le stylo plume “Rappen” est lancé peu après. "Rappen" est la seconde marque de fabrique de Günther Wagner et a servi de support pour la marque de Pelikan. Le Rappen coûte 6.75 Reichmark et est équipé d’un mécanisme à pompe. Cependant, il a aussi un compartiment transparent pour surveiller plus facilement le niveau d’ encre ainsi qu’une plume en or 14 carats. Le nom "«Rappen", qui est aussi l’expression allemande pour un cheval noir, a l’avantage de pouvoir être utilisé en anglais comme "Rap-Pen".

En 1934, Pelikan présente le “crayon à mine à recharge automatique", un portemine. Il reçut le nom "Auch"-Pelikan, puisqu'il était "aussi" un instrument d’écriture Pelikan.

Le modèle 200 s’accorde au modèle 100 avec son corps noir et vert, noir, et plus tard aussi noir et gris, marron et écailles de tortue et enfin noir et lézard. Très rare et non-documenté, mais néanmoins produit, il existait en rouge brunâtre.

Le stylo avec le nom de production 210 fut conçut pour s’accorder aux poches de gilet ou au sac des femmes.

Les modèles 101 furent distribués à l’échelle internationale et étaient disponibles en rouge, vert, bleu, lézard et écailles de tortue. Le dernier modèle fût aussi disponible avec un capuchon rouge brunâtre, la zone de prise en main du stylo était de la même couleur.

En 1936, le IBIS fut lancé. C’était un stylo plume à bas prix avec un mécanisme à piston, qui devait remplacer le Rappen. Ce modèle fut vendu sous le nom de "Rappen" dans quelques pays ; et avec un mécanisme à pompe en Afrique du Sud.

Contrairement à son prédécesseur, le Rappen, qui était uniquement en noir, le stylo IBIS fut aussi présenté avec un corps et un capuchon d’un gris-noir, rouge-noir et vert-noir. Ces designs ne sont pas présents dans les archives Pelikan, cependant, ils ont bien été produits.

 

En 1937, le modèle 100N fût lancé sur le marché international. "N" pour nouveau puisque il était le successeur du modèle 100. En taille, le stylo plume était légèrement plus large que son prédécesseur et par conséquent pouvait aspirer un peu plus d’encre.

La même année, Wilhelm Wagenfeld, qui compte parmi les plus renommés designers industriels de son temps, fut recruté pour re-designer les quatre modèles de flacon d'encre, le Liegeflasche (encrier porte-plume) et le 25 cl, le 50 cl ainsi que la bouteille d’un litre. En 1938, à la célébration du 100ème anniversaire de Pelikan, ces flacons et ces bouteilles furent lancés sur le marché.

Lors de la célébration du centième anniversaire de Pelikan, le modèle 100N fût aussi lancé en Allemagne. Les déclinaisons du modèle 100 furent réutilisées pour le 100N : tout or, Toledo, or blanc, couleur lézard et écailles de tortue, mais pas les modèles colorés : rouge, bleu et vert.
Le modèle lézard multicolore est connu pour avoir soit un motif lézard soit un uni noir sur le haut du capuchon. En outre, les deux versions sont équipées d’anneaux décoratifs et de clips dorés ou argentés selon les modèles.

Les designs standards sont disponibles avec un corps vert, gris ou noir. Les capuchons ont soit deux anneaux décoratifs et un clip lisse en forme de goutte soit un large anneau décoratif à et un clip assorti.

En 1939, le stylo plume de bureau 100Nf avec une extension fixe et le 100Na incluant une extension détachable furent lancés ; tous les deux sont très difficile à trouver de nos jours.

L'histoire continue avec 1950-1982 - Le stylo plume Pelikan "rayé".